Été 2019

Lors de nos randonnées en kayak, nous voyons beaucoup d’animaux, de poissons, d’insectes, de plantes et d’arbres. Les arbres abritent oiseaux et insectes, mais aussi des tortues.

Dans les rivières et aux abords des lacs, les vestiges d’arbres morts servent aux tortues qui se font chauffer au soleil. Naviguant silencieusement en kayak, on peut les approcher d’assez près pour les photographier. Si vous utilisez votre cellulaire pour capturer ce moment, il vous faudra les approcher de très près et cela risque de les effrayer. J’utilise ma caméra Canon XTI avec un zoom 70 – 300 mm et un monopode. Ça me permet de rester plus loin pour prendre des gros plans des tortues relaxes, les pattes étirées, se prélassant sous les chauds rayons du soleil.

Tortue peinte
 (
Chrysemys picta) 

C’est dans la rivière Yamaska Nord, direction barrage Choinière, que nous avons vu le plus grand nombre de tortues, d’oiseaux de proie et de nids de guêpes (7)!

En septembre 2018, on a vu beaucoup de tortues sur les arbres morts près des berges de la rivière Yamaska Nord à Granby et de la Rivière-aux-Brochets de Stanbridge-East.

Elles sont habituellement seules ou par groupes de deux, mais on a vu un groupe de neuf tortues peintes sur le même arbre. Ce qui a été surprenant avec ce groupe, c’est que juste avant de les voir, un groupe de kayakistes bruyants était passé en contresens. On a été surpris, en prenant le prochain tournant de la rivière Yamaska à Granby, de constater que ces tortues ne s’étaient pas sauvées. Les kayakistes ne les avaient probablement pas vues et étaient passés un peu plus loin.

Il y a plus d’une espèce de tortues qui réside dans nos rivières, comme la tortue molle à épines, la serpentine, la géographique, la tortue des bois, la musquée, la mouchetée, la ponctuée, mais celle rencontrée le plus souvent durant cette randonnée sur la Yamaska Nord c’est la tortue peinte. Plusieurs mesuraient environ 30 cm de long. La majeure partie de la rivière offre plusieurs habitats: boisés, marécages, prairies, etc. Il y a une grande section où il n’y a aucune habitation. À partir du lac on peut naviguer quelques kilomètres sans voir une seule maison. On est allé au plus loin qu’on pouvait naviguer sur la rivière, jusqu’aux rapides près de la piste cyclable, rue Racicot.

Surtout ne jamais stationner sur un terrain privé sans le consentement du propriétaire.

Chemin Ostiguy
Rue Darby


Il y a un accès à la rivière par le chemin Ostiguy , juste près du pont où la rue devient le chemin Ostiguy. Et plus loin par la rue Darby. Mais sur cette dernière on ne peut pas laisser notre véhicule sur le bord de la route. Il y a des panneaux interdisant le stationnement, car la rue n’est pas très large et certains accès sont considérés comme “borne sèche” par les services d’incendie. Les camions n’auraient pas assez de place pour passer. Il vaut mieux alors faire un brin de jasette avec les résidents et ainsi on a pu avoir accès à un stationnement sur un terrain privé. Merci pour cet accueil du propriétaire.

En navigant à partir du chemin Ostiguy vers l’embouchure de la rivière Yamaska Nord, on est dans les limites du Centre d’Interprétation la Nature du Lac Boivin (CINLB), un secteur protégé.

C’est vraiment une belle rivière!

Si vous voyez des tortues, vous pouvez les signaler sur le site Carapace.ca
Ceci aidera à identifier de nouveaux habitats ou des secteurs dangereux pour la survie des tortues!

Vidéo tournée lors de ma plongée au lac Davignon de Cowansville en 2017.
On peut y voir une grosse tortue qui était à environ 1 1/2 mètre de profondeur. Un ”Snapper” qui semble surpris de me voir passer au-dessus de lui. Je fus moi-même tout aussi surpris de faire cette rencontre!



Total Page Visits: 417 - Today Page Visits: 2